Le monde est plat

C’est surtout quand ils sortent dans cet ordre de la plume d’un économiste que les mots suivants valent leur pesant de nitroglycérine : cette fois, c’est différent.

Je vais pourtant utiliser l’expression pour décrire la situation présente. Mais vous aurez été prévenus. En tout cas cette fois, la courbe des taux n’émet pas, selon nous, de signal d’une rechute économique imminente. Certes, dans le passé, cela a été le cas chaque fois que les taux d’intérêt à court terme étaient proches des taux d’intérêt à long terme. Depuis 1950, on a pu prévoir ainsi chaque récession sur la base de la différence entre le taux à long terme et le loyer de l’argent à court terme. Cette très longue période n’a connu qu’une seule exception à cette règle. Les grandes banques désireuses de sabrer dans leurs coûts feraient donc bien d’en tirer la conclusion suivante: supprimez vos départements d’études macroéconomiques et ne conservez qu’un seul collaborateur chargé de tenir à l’œil la courbe des taux. Lire la suite

Good cop, bad cop

L’exacerbation des tensions commerciales entre les États-Unis et ses principaux partenaires domine l’actualité économique, obligeant les marchés financiers à assister, impuissants, à cette évolution inquiétante. Certes, nombre d’investisseurs sont persuadés que le climat finira par s’apaiser (si ce sentiment ne prédominait pas, les bourses auraient reculé beaucoup plus). Mais ils n’en mènent pas large pour autant. Qui peut deviner en effet la suite qu’y donnera ce président américain capricieux, toujours en quête du prochain coup de bluff à l’égard de ses adversaires. Nous avons observé à cet égard qu’il s’inspire largement des techniques d’interrogatoire utilisées par la police américaine dans les séries télé. Un policier met le suspect sous pression en le menaçant de toutes sortes de poursuites tandis que l’autre essaie de gagner sa confiance en lui proposant une échappatoire s’il « passe à table ». Lire la suite